Rechercher
  • Marie de Maman Bosse

Annuler un enregistrement ? N’y pense même pas !


Si t’as envie d’annuler un enregistrement parce que tu rencontres des difficultés, lis ce billet, ça devrait te remonter le moral !


Je te plante le décor rapidement: un nouveau matos récalcitrant, une molaire capricieuse et un pneu de voiture crevé le jour J. Des conditions proches de la perfection tu en conviens ? Est-ce que j'ai failli annuler cette rencontre ? Oui, mille fois !


La galère prévue d’avance : le matos


Habituée aux enregistrements à distance, j'étais assez stressée à l'idée de faire un épisode “en présentiel” comme on dit de nos jours. Et comme le stress n’était sans doute pas assez important, j’ai décidé d’en rajouter une couche en inaugurant pour l'occasion un nouveau matériel. Franchement, après plus d’un an de podcast, je le savais que ça serait une mauvaise idée !!! Est-ce que je l’ai fait quand même ? Evidemment !


J’avais dégoté un bon plan pour me faire prêter du matos, un enregistreur et deux micros que j’ai récupéré 2 jours avant (heureusement). J’ai passé une journée et une nuit entière à essayer de faire marcher le bazar, j’ai harcelé les groupes discord, facebook et autre slack… J’ai plombé la boite mail d'Alice (Les belles fréquences) à qui j’adresse ma reconnaissance éternelle pour sa patience sans faille… Et puis comme je suis une fille entêtée j’ai réussi à faire fonctionner le truc à peu près !


Est-ce que le son de l’épisode est parfait ? Est-ce que j’ai réussi à tout bien régler le jour J ? Evidemment que non ! Ça c’est pour la galère que j’avais bien cherché. Et puis, y a eu les impondérables, les trucs imprévisibles…


La galère gérable : le mal de dents


Le mal de dents : la base ! Si tu veux pourrir un moment clé dans la vie de quelqu’un, la rage de dents c’est gagnant à 100%. Perso, les dents et moi c’est une longue histoire de désamour. Le jour de l'interview j’étais “en travaux” depuis plus de 6 mois, donc l’ennemi ne m’a pas attaqué par surprise et j’avais suffisamment d’expérience pour réussir à dompter l’adversaire. Antidouleurs et anticipation des rendez-vous, c’était pas simple, mais le problème était sous contrôle.


La galère imprévisible : le coup de la panne


Un pneu de voiture crevé le matin même, j’avoue celle là je l’ai pas vue venir. Jamais de ma vie ça ne m'était arrivé et il a fallu que ça se passe ce jour là !!!


Bon alors là, je découvre qu’évidemment ma voiture n’a pas de roue de secours (du coup je ne saurai jamais si je suis capable de changer une roue, le doute persiste…).

Je tente la bombe anti-crevaison, mais clairement l’impact est trop grand, le produit dégueulasse se répand partout, je m’en colle plein des chaussures et les doigts, l’angoisse.


Résultat : dépanneuse, remorquage… J’ai chaud, j’ai froid, j’ai mal au porte-monnaie (parce que mes pneus étaient flambants neufs, posés depuis très exactement 6 jours sinon c’était pas drôle)...


Là, je reconnais que je me suis sentie moyen moyen… Quand la dépanneuse a embarqué ma voiture, j’avoue j’ai eu les yeux humides.


N.B : cela dit, force est de constater que les galères de voiture ça fait vachement bien oublier les galères de matos, j’ai pas pensé à mes micros pendant au moins 2 heures.


Mode plan B activé


J’ai réfléchi aux différentes options :

  • Emprunter une voiture : mais qui peut prêter sa caisse au pied levé un lundi matin à 11 heures ?

  • Y aller en bus : avec des horaires qui collent pas, un matos qui pèse un âne mort, de la pluie annoncée et des bars fermés, donc rien pour se mettre à l’abri.

Vous vous dites 3ème option : annuler ?


J’avoue ça m’a effleuré l’esprit. Preuve en est le message de désespoir posté à 10h50 sur le groupe Slack de Génération Podcast - meilleur exécutoire podcastique… qui d’autre qu’un podcasteur pouvait partager mon désarroi ?


Un immense merci à Marie-Cécile Drécourt du podcast Esperluette pour son soutien qui m’a aussitôt suggéré 3 autres solutions. Et pas une fois, elle m’a dit "ma pauvre, lâche l'affaire" et ça fait du bien (et j’aime pas balancer mais y’en a qui ont essayé).


J’ai remué ciel et terre, les planètes ont fini par s’aligner (encore une histoire de dentiste, mais là ça serait trop long à expliquer) et bon bref, j’ai choppé une voiture… des années que j’avais pas conduit une boite manuelle, j’ai fait une arrivée en ville un tantinet bruyante mais je suis arrivée et c’est le principal.


Et la magie finale de l’enregistrement !


La suite ? Elle est simplement parfaite. La magie du podcast a opéré : rencontre avec une femme incroyable, les larmes aux yeux pendant plus d'une heure, un moment de pur bonheur suspendu et hors du temps.


Heureusement que j'ai persévéré pour vivre ce précieux enregistrement qui restera gravé pour toujours dans ma mémoire de podcasteuse et dont le résultat merveilleux à défaut d’être parfait est à écouter juste ci : "Nora - L'infirmière qui prend soin des soignants"


Donc la prochaine fois que t’as envie d’annuler un enregistrement… relis cet article, ça te fera relativiser !



À Propos de l'Auteure : Marie Pommier est la créatrice du podcast Maman Bosse, le podcast qui questionne les trajectoires professionnelles des mères. Toutes les 2 semaines, Marie propose des portraits authentiques de femmes ordinaires, peu visibles mais nombreuses. Maman Bosse c'est une fresque féminine à l'image de nos vies : parfois dures, parfois tendres, souvent riches et toujours intenses. Et si vous pensez qu'on ne peut pas conjuguer maternité parce que ce n’est pas un verbe, vous allez découvrir que c'est l'un des 1000 talents d'une Maman bosse.



Vous êtes podcasteur ou podcasteuse ? Pro ou amateur ? Avec un podcast bien lancé ou en pleine gestation ? Cet espace est le vôtre ! Le blog de Génération Podcast c'est un blog ouvert à toutes les plumes sur lequel vous pouvez venir raconter vos questionnements, vos victoires, vos défis et autres moments de podcasting. Contactez Anne-Fleur sur afandrle@gmail.com pour partager votre idée d'article et pour en savoir plus.