Rechercher
  • Anne-Fleur Andrle

Les Tendances du podcast de Mélanie (janvier 2022)



Salut Salut, vous êtes bien dans Génération podcast, le podcast qui vous en recommande d'autres et qui discute de la place des podcasts dans nos vies.


Alors aujourd'hui, ce n'est pas Anne-Fleur que vous entendez. Je suis Mélanie Hong, fondatrice de Bonjour Podcast, une agence qui accompagne entreprises et podcasteurs indépendants à produire, monétiser et promouvoir leurs podcasts. Une fois par mois, je viens vous présenter ma sélection - non exhaustive et tout à fait subjective - des dernières actualités du monde du podcast, pour mieux comprendre cet écosystème et découvrir des ressources qui pourraient peut-être vous être utiles pour développer votre propre podcast - si vous en avez déjà un - ou votre futur podcast si vous y pensez fortement.



Ecouter cette chronique :


Ce mois-ci, comme nous sommes au début de l’année 2022, je vais vous parler de quelques tendances que j’entrevois pour 2022 dans l’univers du podcast.


(Et comme après ma première chronique de novembre, quelques-uns d’entre vous m'ont demandé de donner un peu plus mon avis, je vais le faire. C’est parti ?)




1. Des fonctionnalités pour développer l’interactivité et la découvrabilité


Aujourd’hui, plus de doute que l’audio a un potentiel économique important. En France, les entreprises n’ont jamais investi autant en publicité sur des podcasts qu’en 2021. Le nombre de créations de podcasts croit chaque jour. Les plateformes de diffusion, d’hébergement, les GAFA et autres entreprises tech investissent chacune à leur tour pour proposer des fonctionnalités qui permettent de développer la consommation des contenus audio et attirer les créateurs. On le dit chaque année, mais 2022 devrait continuer à être une année de développement du podcast, en particulier sur les fonctionnalités liées à l’interactivité avec les auditeurs.


Une caractéristique du podcast, que partagent d’autres supports créatifs comme le livre ou le film est son côté asynchrone. Une fois mis en ligne, il est difficile pour un créateur d’avoir un retour sur son contenu. On écoute un podcast seul, on le garde pour soi ou on en parle aves son entourage, mais on ne s’adresse pas au podcasteur lors de l’écoute (alors que parfois, avouez qu’on en aurait bien envie, du moins d’ajouter d’ajouter un emoji rires ou triste pour signifier les émotions que nous fait ressentir l’écoute). La seule conversation directe a lieu sur les réseaux sociaux - ou bien par emails pour les plus motivés - ce qui peut créer un décalage entre le moment où l’on écoute et le moment où l’on interagit avec le podcasteur. On peut bien donner son avis en notant les podcasts sur Apple podcast (et depuis le mois de décembre dernier sur Spotify si vous aviez manqué l’info - d’ailleurs n’hésitez pas à noter Génération podcast - mais pas encore de possibilité laisser un commentaire, il est possible que ça arrive en 2022) mais pour créer une interaction plus poussée, les plateformes doivent innover.


Depuis l’année dernière 2021, Tumult propose aux auditeurs de réagir en direct lors de l’écoute d’un épisode. Spotify a lancé les sondages et les Q&R (questions réponses), qui permettent de poser des questions aux auditeurs. Cette recherche d’interactivité devrait se poursuivre en 2022.


Dans un premier temps, les fonctionnalités qui existent méritent d’être explorées, et exploitées un peu plus. Je ne sais pas vous, mais je n’ai pas encore utilisé les sondages et les questions réponses sur Spotify. Oui je parle beaucoup de Spotify, pourtant aucune affiliation mais la plateforme pas mal de fonctionnalités pour interagir. Je pense que ce peut être une très bonne chose, à partir du moment où l’on pense à intégrer un sondage à son processus de création : par exemple poser une question à la fin de chaque épisode, la poster en sondage ou question réponse, et intégrer - en les lisant à l’oral - les réponses des auditeurs dans l’épisode suivant. Ca ne peut se faire que pour des formats où les épisodes ne sont pas déjà prêts à l’avance, ou bien en intégrant un petit audio en pré-roll.


Avec l’arrivée en fanfare du réseau social audio Clubhouse en France, les ripostes de Twitter Spaces et de Facebook qui a lancé les Live audio rooms, on constate un engouement pour les interactions audio en direct. Dès lors, on peut imaginer la possibilité d’organiser des live audio, avec réactions des auditeurs, qui seraient enregistrés puis directement diffusés en replay : que ce soit sur Facebook mais aussi pourquoi pas Spotify, Apple podcast ou toute plateforme de diffusion - comme on ferait un live Instagram ou streaming sur Youtube ou Twitch. Il faudrait que les plateformes soient diffuseurs mais également hébergeurs de contenus, ce qui est le cas pour Spotify avec Anchor ou Apple podcast via le programme Apple Podcasters.


La découvrabilité

Autre développements à venir pour 2022, qui devraient faciliter la découvrabilité.


La transcription permet de rendre accessibilité les podcasts aux personnes malentendantes, et également d’améliorer le référencement de vos épisodes. La démarche ne s’est pas encore tout à fait démocratisée. Des plateformes comme Happyscribe ou Trint le proposent déjà, mais la transcription automatique via des plateformes de diffusion ou d’hébergement permettra de rendre la démarche plus facile - et peut-être moins couteuse. Spotify le propose actuellement sur ses podcasts originaux et exclusifs. La transcription devrait améliorer le référencement - et donc la découvrabilité des podcasts. Et en parlant de référencement, le SEO vocal devrait aussi se développer.


Aussi, Facebook a développé la possibilité d’intégrer son podcast sur une page. D’en faire la promotion et de permettre aux internautes de l’écouter pendant leur navigation. La fonctionnalité n’est pas encore arrivée en France - je pense que ce sera certainement pour 2022 - en attendant elle est disponible aux Etats Unis. Comme vous le savez, Anne-Fleur habite à Boston et m’en a fait de bons retours. Donc à suivre.


Toujours dans cette lignée de découvrabilité et d’interactions avec les auditeurs, 2022 devrait voir se développer les univers de plus en plus complets autour des podcasts.


2. Au delà d’un podcast, une communauté et un univers enrichi


Aujourd’hui, un podcast c’est un programme audio avec des épisodes publiés réguliers (encore que vous pourriez me répondre qu’il existe des variantes à cette définition), mais c’est un podcast, c’est aussi une communauté très engagée qui se retrouve autour d’univers complets.


Avec l’avancée en maturité des studios (les 1ers podcasts datent de 2016, soit plus de 5 ans maintenant), la popularisation des podcasts (1/3 des français écoute des podcasts selon la dernière étude CSA/Havas - PPF 2021) et la professionnalisation des indépendants, de plus en plus de créateurs vont pouvoir proposer une offre plus poussée proposer des épisodes exclusifs mais aussi des évènements, des produits dérivés, des adaptations en livre, théâtre, cinéma.


Quand on sait que le contenu d’un podcast est pédagogique ou divertissant et que l’auditeur•ice de podcast est aussi souvent un•e lecteur•ice et amateur de culture, il est assez logique que ces livres adaptés de podcasts rencontrent leur public.`

  • Plus de contenus exclusifs : je n’ai pas trouvé de chiffres qui permettraient d’avoir une visibilité sur la popularité ou non de l’offre d’abonnements des plateformes de diffusion. Personnellement, le fait de réserver des avantages aux auditeurs d’une plateforme d’écoute en particulier ne me convainc pas encore car cela priverait les auditeurs qui utilisent d’autres applications de l’accès à l’abonnement. Pour le moment, les abonnements via d’autres outils, comme un hébergeur via un flux privé ou une plateforme de crowdfunding semblent plus attractifs. Les créateurs choisissent d’ailleurs principalement sur ces plateformes pour réunir leur communauté : Clémentine Sarlat, Jérémie Claeys et Julien Cernobori sur Patreon, Louie Media sur Steady, Binge Audio sur Audiomeans, Mathieu Genelle sur Acast+, Simon et Simone sur Tippee. La motivation de nombreux créateurs étant de créer des liens avec son audience, la création de plus en plus de communautés sur ces plateformes semble avoir de beaux jours en 2022.


  • Plus de livres adaptés de podcasts : les podcasts phare des studios de podcasts (La Poudre, Les couilles sur la table, Emotions) continuent d’être adaptés (Kiffe ta race, le dernier en date de Binge sort d’ailleurs aujourd’hui) et les indépendants se lancent maintenant également, ce qui est signe d’un intérêt croissant des maisons d’éditions, même lorsque le podcast n’est pas produit par une entreprise : Tu vas être Papa le livre de Cédric Roustein créateur du podcast Papatriarcat aussi aujourd’hui et la semaine prochaine Les mecs que veux Ken, de Rosa Rosa Burzstein (20 janvier 2022). Il faut néanmoins avoir une belle communauté, mais si écrire un livre est un de vos projets, sachez que si vous avez déjà un podcast, vous pourriez envisager une adaptation.


  • Des films adaptés de podcasts : je crois que la tendance de l’adaptation va continuer, et même se développer sous d’autres formats : après les livres, les films. Louie Media a par exemple signé un accord pour l’adaptation de ses podcasts avec Mediawan et Nouvelles Ecoutes s’est associé à Gaumont Télévisions pour la production d’une fiction écrite pour le podcast et l’audiovisuel.

Personnellement je suis très cliente des adaptations de podcast en livres. Quand on n’a pas eu le temps d’écouter tous les épisodes mais que la thématique du podcast plait, le livre est une sorte de rattrapage et surtout un bel objet à conserver, complémentaire à l’expérience audio.


Il sera intéressant d’observer comment les podcasts seront adaptés à la télé ou au cinéma, s’ils permettent à des non auditeurs de podcast de découvrir ce format en s’intéressant a posteriori à l’audio. Si les auditeurs de la première heure du podcast seront séduits par le film ou déçus, comme certains ont pu l’être de livres.


J’avais identifié pas mal de sujets mais je n’ai qu’une dizaine de minutes, alors je vais vous parler de 2 autres tendances : une sur le contenu même des podcasts et l’autre sur leur utilisation en tant qu’outil marketing.


3. Plus de podcasts animés par des personnalités


Ces derniers temps, on a vu Tony Parker, Cauet, Laury Thillman, Guillaume Meurice, et des YouTubeurs lancer leurs podcasts. C’est très américain comme tendance, car aux Etats-Unis, la plupart des célébrités, acteurs (Ellen Pompeo de Grey’s anatomy), animateurs télé (Oprah Winfrey) ou personnalité (Michelle Obama) animent leur propre podcast. Quand on connait le succès des podcasts d’interviews ou conversationnels, ça ne peut qu’être un pari gagnant, de par le fait qu’on peut miser sur les écoutes d'une communauté de fans existante.


Ces podcasts auront la vertu d’amener au podcast une audience nouvelle, qui n’écoute pas forcément des podcasts - les plus jeunes sur Youtube ou les plus anciens qui étaient sur la radio - qui pourra ensuite découvrir de nouveaux podcasts (parce que quand on tombe dans la marmite par une émission en général on en écoute d’autres), dont peut-être le vôtre, qui sait ?


Ces podcasts sont un peu des produits phare pour les studios qui permettent aussi d’assurer les annonceurs déjà en place, gagner en crédibilité et attirer de nouveaux annonceurs.


Ce qui me fait une transition parfaite pour la prochaine tendance, qui est finalement en continuité avec les années précédentes mais qui risque de connaître elle aussi une accélération cette année :


4. Plus d’utilisation du podcast comme outil marketing par les marques


Peut-être que vous vous demander pourquoi parler de marques dans un podcast d’actualités du podcast pour indépendants ? L’intérêt des entreprises pour le podcast est intéressant pour deux raisons :

  1. les entreprises vont produire leurs propres podcasts et ces podcasts, nous en seront des auditeurs,

  2. les entreprises vont annoncer de plus en plus sur les podcasts - certaines le font déjà depuis longtemps, mais d’autres découvrent le potentiel marketing du média - ce qui peut être une opportunité de développement et de partenariat intéressant qu’on soit un studio ou créateur indépendant.

  • Produire un podcast comme outil de communication

Plus de podcasts de marque en 2022. Les entreprises ne produisent pas forcément des podcasts comme les indépendants ou les studios le font, c’est à dire toute l’année, avec de nouveaux épisodes diffusés régulièrement et en continu. Les projets seront étudiés, budgetés, intégrés dans une campagne marketing.


Le principe d’un podcast créé de toute pièce pour un objectif marketing pourrait vous rebuter. Et pourtant, travailler l’écriture avec des auteurs, embaucher de bons comédiens voix off, penser un habillage sonore, peuvent donner d’excellents podcasts qu’un indépendant ne pourrait pas réaliser avec son budget. Cela peut permettre le lancement de nouvelles créations, notamment dans la fiction, qui est le format le plus cher à financer. Accessoirement, si vous êtes auteur, comédien, réalisateur, ingénieur du son, ça permet de travailler sur des projets.


  • Plus de partenariats marque et podcasteur en 2022.

Annoncer sur un podcast de studio ou indépendant, car c’est devenu le meilleur média pour faire de la publicité. Je le disais dans la précédente chronique : que ce soit à travers un spot audio classique ou une annonce sur mesure créé par l’hôte du podcast, les pub sont le mieux appréciées sous format audio. De quoi attirer les marques.


Le marché se structure depuis plusieurs années. Jusqu’à récemment, et parfois encore, c’était parfois un peu la jungle au niveau des tarifs publicitaires et des partenariats, le podcast commence à être connu des agences, des entreprises et les prix vont commencer à suivre des barèmes comme il en existe dans l’achat média. Une bonne nouvelle car quand on est indépendant, difficile de savoir ou se placer quand on démarche ou que l’on est démarché pour partenariat.


Ecouter cette chronique :



Et voilà, cet épisode arrive à sa fin ! Si cette chronique vous a plue, que vous avez y avez entendu des choses qui pourraient intéresser d’autres personnes, n’hésitez pas à la partager autour de vous, à noter et commenter le podcast sur Apple podcast et pourquoi pas nous dire ce que vous en pensez sur les réseaux ! Si vous avez des recommandations de nouveautés à partager pour le mois prochain, n'hésitez pas à nous écrire sur Instagram. Sachez que vous pouvez aussi retrouver cette chronique sur le site.


Sur ce, je vous souhaite une très belle année ! A bientôt !