Rechercher
  • Anne-Fleur Andrle

Reco : Politique, drogue & fiction audio

On ne parle pas assez de fictions audios, et celles-ci ne sont pas toujours très accessibles. Et encore moins disponibles en format podcast natif.


Aujourd'hui je vous invite à la découverte de la nouvelle fiction de Bababam : Silencio. Le pari est audacieux : et si les fictions audios étaient aussi addictives que celles que l'on binge à la télé ? Les deux premiers épisodes de cette nouvelle fiction sont sortis ce lundi et je les ai dévoré.


Je vous explique pourquoi dans la mini chronique qui est sorti ce matin.


Ecoute ma chronique ici :



Ça se passe en 2037, mais moi qui déteste la science fiction, j'ai vraiment accroché. Peut-être justement parce qu'il n'y a pas de visuel et que je ne suis pas polluée par l'image, je laisse encore plus libre court à mon imaginaire, et donc le soin à mon cerveau de mettre tout ceci en image.


L'idée de départ de Silencio : on est en 2037 donc, et un peu comme aujourd'hui, la défiance envers le monde politique n'a pas arrêté de monter. Les élections présidentielles approchent et on apprend que le scrutin serait truqué. Silencio c'est une drogue qui permet aux jeunes de s'extraire de l'instantané (plutôt à propos...) mais qui, comme toutes les drogues, a des effets secondaires dramatiques. Dans la série, on suit une hacktiviste qui se lance dans une enquête dangereuse et palpitante afin de révéler au grand public la vraie nature de ce scrutin et donc l'enjeu de l'élection. C'est vraiment canon.



Un thriller politique et une véritable expérience sonore. Une fiction écrite par Thomas Le Petit-Corps, réalisée par Nathalie Bernas, montée par Jean-Gabriel Rassat. La musique a été composée par Simon Lauris. L'enregistrement a été effectué au studio L'arrière Boutique.

Avec les participations de Zita Hanrot, Alban Lenoir, Roxane Bret, Nicolas Berno, Raphaëlle Lenoble, Thierry Frémont, Justin Blanckaert, Olivier Cruveiller, Marie Portolano, Onna Clairin, François Mariond et Brice Borg.


Honnêtement, Netflix a du souci à se faire.