Rechercher
  • Anne-Fleur Andrle

Recommandation : Les bons gens du coin

Dernière mise à jour : nov. 7

Il y a quelques jours, j'ai reçu un chouette message sur Instagram qui m'a donné envie d'en savoir plus. Arnaud Faura (journaliste reporter d'image) a lancé un podcast 100% indépendant, et ça s'appelle Les Bons Gens du Coin.



Le concept : Arnaud Faura a profité de son déménagement pour vendre des objets en tous genres. Chaque vente le mena à une rencontre avec un ou une acheteuse. Arnaud Faura a décidé de documenter ces rencontres avec les autres utilisateurs du Bon Coin : « À la base, je ne recevais que des messages d'arnaques et finalement je ne rencontre que des gens bien. »


« On a déménagé en décembre dernier. C'était le bon prétexte pour avoir plein de choses à vendre en même temps. »

À ce jour, 17 épisodes sont prévus et prêts à la diffusion, et 11 ont été publiés . « Le temps de vendre, enregistrer, monter, mixer ... et de travailler en même temps : ça m'a tout de même pris 9 mois. J'ai pris mon temps. »


Chaque épisode commence par une sonnette d'appartement, une rencontre ou un message sur le répondeur. On est immédiatement plongé au cœur de cette rencontre aussi banale que merveilleuse. J'ai demandé à Arnaud si toutes les rencontres étaient intéressantes :


« Non, tout le monde n'est pas intéressant. Ce sera d'ailleurs l'objet de mon dernier épisode. Mais ... on s'en fout, ce n'est pas ça l'important. Il y a des épisodes beaucoup plus captivant que d'autres, mais j'aime bien aussi l'idée d'écouter et de rencontrer quelqu'un qui n'a pas forcément grand chose à raconter, d'aller au delà de l'effet waouh et de l'histoire de dingue.»


Je n'ai pas pu résister à l'appeler Le Cerno de l'Occas'. S'il avoue être un fan de longue date du travail de Julien Cernobori, il se qualifie de plus terre à terre que lui qui est plutôt poète.


Alors qu'ouvrir son cercle social est un défi plus compliqué qu'avant, je trouve ces rencontres bizarrement réconfortantes. Elles sont chaleureuses, on distingue la bonté des gens, et leur profonde humanité aussi. Alors, si tout le monde semble plutôt sympa, trois rencontres n'ont pas donné lieu à un enregistrement (quelqu'un de mal garé, un non plutôt catégorique et une vente conclue le jour de son déménagement à lui ... un peu trop stressé pour tendre le micro à un inconnu).



Je l'avoue : j'avais vu passer ce podcast il y a quelques semaines dans les recos de Podmust. Mais comme je vous avais déjà parlé du podcast du Bon Coin cet été et qu'à première vue, c'était similaire je ne l'avais même pas écouté. J'ai eu tord. (déjà, le podcast du Bon Coin est fictionnel) Alors ne faites pas la même erreur et foncez découvrir ce podcast qui fait tant de bien à écouter !